La question du sport dans une bonne hygiène de vie est cruciale, donc se poser la question de quel sport pratiquer n’est pas une question anodine. Alors comment choisir le sport qui vous convient? Bien sur il n’y a pas de recette miracle ou je ne sais quelle formule mathématique pour le déterminer. Cependant, il y’a des critères auxquels il faut se tenir pour pouvoir optimiser ses envies, ses buts et sa « zone de confort » (ambiance, sport d’équipe ou individuel…).

1)L’envie

Pour choisir un sport il faut que celui ci vous donne envie. Si on s’inscrit dans un club de musculation, boxe, natation, équitation… mais uniquement pour faire comme tout le monde ou bien uniquement pour par exemple atteindre un but, comme la perte de poids. Promis de mon expérience cela ne tiendra pas sur la durée. Bon après si vous vous dites: » je vais faire 2 mois de natation alors que j’aime pas, mais pour atteindre le 1er palier du but que je me suis fixé », je vous dirai: »pourquoi pas dans ce cas ». 😉

 

2)Son but

Les buts peuvent être différents en fonction des personnes; il y’a les personnes qui veulent se muscler et plus généralement se construire un corps ou un cardio, les personnes qui utilisent le sport pour perdre une mauvaise habitude comme par exemple arrêter de fumer, ceux qui veulent perdre du poids, etc… la liste peut être longue mais sont quand même les principales invoquées.

Prenons par exemple les personnes qui souhaitent avoir un bon cardio et qui se mettent à la musculation, on voit bien l’incohérence quant au but recherché et au moyen mis en oeuvre. Ou bien perdre du poids et faire de la pétanque (lol je n’ai rien contre les jeux de boules….). Vous aurez compris le sens de la démonstration.

 

3)L’ambiance

Un point très, très, très, très (on a compris la  😡 ) important. Je vais vous raconter 2 histoires qui me sont arrivés et qui démontre l’importance de l’ambiance dans un club.
J’étais inscris dans un club de MMA (La NBF à paris) où l’ambiance est super top grâce aux coachs et aussi aux élèves. Même si je ne m’entraine plus la bas (pour diverses raisons liées à ma vie personnelle), j’entretiens toujours de bons rapports avec les coachs et mes anciens camarades d’entrainement. Et la où je souhaitais en venir, c’est que lorsque j’étais inscris à ce club, et que je n’étais pas très « chaud » pour aller m’entrainer,j’y allais quand même car juste le fait de savoir que j’allais passer un bon moment me redonné la motivation nécessaire (quand je parle de bon moment je parle pas de l’entrainement où vous allez souffrir comme des malades lol ).
L’exemple complètement opposé qui montre bien que l’ambiance est un des critères important dans le choix de sa salle, dojo, club… Grâce à la NBF (club MMA) j’ai découvert une vraie attirance pour le Jiu-Jitsu Brésilien (JJB ou BJJ en anglais), donc j’ai voulu en pratiquer plus intensément, j’ai décidé d’aller dans un club exclusif de Jiu-Jitsu Brésilien. Vous l’aurez compris l’expérience fut à l’antipode de ma première expérience, le prof était fermé, ses enseignements étaient rigides (quand t’as 25ans c’est pas très amusant), certains élèves étaient à l’image du prof voir pire (bien sur tous n’étaient pas comme ça, loin de moi l’idée de craché sur ce club dont par respect je tairai le nom)… je vous laisse imaginer la suite, j’ai pas fait 5 mois que j’ai décidé que ce n’était pas pour moi et ce club m’a laissé un mauvais souvenir (ceci n’est que mon opinion et n’est que subjectif  car d’autres apprécient le club et sont inscrits depuis des années).
Au final, cherchez quelque chose qui vous donnera envie d’aller à l’entrainement. C’est surtout dans les moments de faiblesses, de démotivations… que ce genre de petits plus feront la différence entre rester sur son canapé en se trouvant des excuses et le fait de braver sa flemme/ le temps/ la mauvaise journée pour aller suer un bon coup 🙂 .

 

4)La proximité

Critère tout aussi important que l’ambiance. Il aisé de comprendre que si son club est à 1h de transport de chez soi ou de son travail et en plus loin de la maison, très vite cela sera un facteur de démotivation. Le meilleur compromis c’est soit moins de 30min de son domicile ou si vous êtes dans une grande ville et que vous prenez les transports en commun c’est toujours 30min de la maison et pas plus de 1 changement. Les changements sont chiaaaaaaaants. Après ceci est flexible entre les individus, ce n’est pas à prendre au pied de la lettre, si vous faites 31 min de transport ça passe aussi HAHAHAHAH :).

 

Si vous avez d’autres facteurs qui rentrent en ligne de compte, des précisions, des conseils… la partie commentaire est votre amie 😉

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here