Qu’est ce que le minimalisme?

Encore un courant bobo-hipster-new age-refoulé… Presque… Il y’a de nombreuses définitions de ce qu’est minimalisme, et chacun à la sienne. Ce qui est intéressant c’est qu’il y’a un cadre général après chacun peut l’adapter à sa vie, ses habitudes, sa famille. Il n’y a pas de dogme figé, même si bien sûr certains se croyant plus intelligent vous diront qu’ils savent et que vous êtes à coté de la plaque… ne les écoutez pas cela…fuyez…

La définition du minimalisme pour moi est d’arrêter de s’encombrer d’objet inutile juste pour posséder. Par contre le fait de posséder moins ne vient pas en opposition et au contraire avec le fait d’avoir des choses de meilleure qualité.

36% des français assument le fait de posséder des objets qu’ils n’utilisent pas.

76% des français se disent avoir trop d’objets.

Avoir une maison moins encombrée

Moins d’objets inutiles, plus de place. Bon voila ce paragraphe est fini :)…
Continuons un peu la réflexion… Avoir un environnement de vie sans encombrement permet d’être plus « peace« . Moins d’objets permet la tranquillité d’esprit, de moins se soucier de ce que l’on pourrai perdre. Se désencombrer, va aussi dans le sens de remplir, mais au lieu que ce soit des objets vous pouvez remplacer par des expériences, aussi bizarre que cela puisse être, acheter des objets qui vous font vraiment plaisir et non pas un énième t-shirt couleur ocre alors que vous en avez des dizaines dans votre armoire.

Si votre maison est délestée des objets encombrants qui ne servent à rien à part prendre la poussière et de la place, cela implique moins de temps gâché. Moins de temps à nettoyer, moins de temps à ranger. Et donc du temps de qualité avec famille ou amis, plus de temps aussi pour vos passions.
Ne confondons pas minimalisme avec ascétisme qui est pour le coup vivre dans le dénuement, de se séparer des biens pour s’élever spirituellement. Le but du minimalisme est donc de moins consommer, pour une meilleure qualité de vie.

La qualité avant la quantité

Zara, H&M, GAP… et j’en passe, tous vendeurs de torchons. Je sais c’est dur comme jugement, mais j’assume.
Qu’entends je par qualité au lieu de quantité?
On s’est tous un jour ou l’autre laissé tenter par une petite promo sur un article de m***, genre 3 t-shirts pour le prix de 2. Ainsi, même si à la base on été parti acheter un seul t-shirts avec un budget de 20€, on se retrouve à acheter 3 t-shirts pour 40€. 2 choses poses problèmes: 1) on a dépassé notre budget  et 2) on a plus de t-shirts qu’il nous en faut.
Bien sûr on arrivera toujours à justifier ça soit par un « au cas ou »(… j’ai toujours besoin de t-shirts) ou bien par un « je partagerai avec ma soeur/ ami(e)/ voisin… Malheureusement, l’on sait où tout cela va finir… dans un tiroir et prendre la poussière.
L’autre problème, c’est le budget, en lieu et place, d’acheter un unique t-shirt de meilleurs qualités pour 40 euros, on préfère la quantité. Car on à l’impression de faire une bonne affaire.

L’intérêt de la qualité, c’est sa durée de vie. En général, un objet de qualité restera plus longtemps, et en réalité vous permettra de faire des économies. Attention, cher ne veut pas toujours dire de meilleure qualité non plus.

Bien entendu, le minimalisme dans son aspect moins mais de meilleur qualité peut s’appliquer à différent champs de sa vie…comme par exemple la nutrition…

Se faire plaisir avant de consommer

Ce point rejoint le précédent quand à la qualité. Il faut dire que d’acheter des centaines d’articles bas de gammes n’est pas très plaisant. Je veux dire par là, que lorsque l’on sait que l’objet est pas cher et donc facilement remplaçable on prend moins de plaisir que si l’objet nous coûte plus cher.

Etant par exemple un amateur de belle montre, je n’exclus pas un jour de m’acheter une montre de très grande marque (Rolex, Tag Heuer, Breitling…). Pourquoi?
D’une part parce que ce genre de montres sont le must-have en horlogerie, solide, ne perdent pas beaucoup au niveau de la cote, et peuvent être léguée.
A contrario, je vais prendre un exemple d’une mode passée, les Ice-watch (si…ces montres en plastiques de toutes les couleurs). J’ai un ami qui en avait à la fin 17. Oui oui 17. En sachant qu’elles sont à 70e l’unité, cela fait 1190 euros en achat de montre en plastique qui aujourd’hui quasi invendable ou bien à 10 euros l’unité…

Je vous laisse deviner qui sera plus heureux dans son achat, moi qui vais surement attendre 10 ans avant de m’acheter la montre de mes rêves ou bien celui qui tous les mois achètes une nouvelle montre dont il n’a pas réellement le besoin, à part avoir le bracelet de sa montre assortit à ses baskets?

Arrêter le « au cas ou »

Combien d’objet avons nous juste au cas ou? Des tonnes, des tonnes…. Tiens, une assiette en forme de lapin, il me la faut… Pourquoi? Au cas ou, le lapin d’Alice au pays des merveilles viennent manger chez moi… La je prends un exemple débile, mais plus concrètement ça sera je prends un grille pain, au cas ou je veux du pain toasté pour le petit déjeuner, alors que bien sûr je n’aime pas le pain.

Je pense sincèrement que c’est la pire phrase que l’on peut se dire lorsqu’on fait ses courses. Surtout si c’est les soldes en même temps… on est cuit. Car le propre du « au cas ou » est de définir une situation hypothétique qui à toutes les chances de ne pas se réaliser.

Conclusion

Le minimalisme est un art de vie, dont le but est d’éviter d’acheter des objets pour l’accumulation. La notion ne vient nullement en opposions avec le fait de continuer à acheter ce qui nous fait plaisir, mais vraiment plaisir et non pas juste pour acheter et remplir nos armoires déjà encombrées.

Quand vous êtes vous dit « C’est le bordel, j’ai trop d’objets inutiles »?

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here