Et si le cheat meal permettait d’avoir une motivation à toutes épreuves?
Souvent l’on parle de cheat meal dans le monde du sport (Fitness, musculation, crossfit…) pour parler des bienfaits du rebond glucidique et ses bienfaits au niveau physiologique. Je ne m’étendrai pas sur cette notion mais nous allons plus analyser le bienfait psychologique engendrai par le cheat meal.
Pour illustrer mon propos je vous propose de lire l’étude mené par « Roy F. Baumeister » dans les années 90′) :

L’étude

L’étude tend à montrer que le maintien de la volonté/ motivation est très couteuse en énergie (self control) et nécessite du temps pour récupérer.
Ainsi, dans l’étude mené l’on a disposé 2 assiettes sur une table, une contient de bons et moelleux cookies et dans l’autre des radis (déjà on sent que certains n’auront pas le droit aux cookies 🙁 ). Des étudiants sont disposé en 2 groupes, l’un doit manger les cookies et l’autre les radis ( en sachant que les deux sont visibles des 2 groupes).
Après avoir soit manger des cookies, soit des radis, l’on demande aux personnes de résoudre un puzzle/ casse tête (chose à savoir c’est que le puzzle est insolvable et que le but est de voir combien de temps les personnes passeront à tenter de le résoudre avant d’abandonner).
L’on note que le groupe qui a dû faire fasse à la tentation et donc qui a mangé les radis et ne pas toucher aux cookies a essayé de résoudre le puzzle pendant 8 minutes avant abandon. Alors que ceux qui avaient mangé les cookies et donc n’ont pas eu à se restreindre (sauf s’il y’avait un fan absolu de radis et donc pour lui c’était un crève coeur de les voir sans les manger 🙂 🙂 🙂 ), ce groupe de mangeur de cookies a passé 19 minutes à tenter de résoudre le puzzle. Ce qui est plus de 2 fois plus longtemps que ceux qui ont mangé des radis.

L’étude met en évidence (d’après les conclusions des chercheurs qui ont mené ladite étude) que la motivation/ volonté est un état qui ne peut être maintenu sur du long terme et encore moins nous ne pouvons malheureusement en user et surtout en abuser sur une journée entière. Et de toutes les façons quelque part on le sait déjà, que se soit lorsqu’on est étudiant ou qu’au boulot une tache nécessite une grande concentration, à la fin on sent une fatigue physique dû à cette concentration.

Conclusion à en tirer

Pour en revenir au cheat meal le parallèle est simple. Maintenir une diét saine sur le long terme va nécessiter une grande concentration et pour pouvoir la maintenir sur la durée le cheat meal vient comme une soupape de décompression. De surcroit, dans l’état actuel des choses dans notre société de consommation, nous sommes entouré par la junk food, les petites douceurs, les collègues avec de bons sentiments, notre famille et j’en passe. Maintenir une alimentation saine et équilibré devient un vrai parcourt du combattant, et pour dire jusqu’à aujourd’hui je me laisse piéger, sortie avec des amis, pas manger à la maison et se retrouver dehors sans rien de vraiment sain et devoir prendre un truc à la va vite.
Donc pour ma part l’incorporation d’un cheat meal dans sa diét ou juste une alimentation saine et équilibré surtout au début, le but est de renouveler sa motivation et garder le cap ;).

Référence:
Voici le livre de « Roy F. Baumeister » dont je ferai surement un résumé dans la section –livre à lire
Le pouvoir de la volonté : La nouvelle science du self-control

Le ressentez vous que lorsque vous faites votre cheat meal vous repartez pour une bonne semaine?

 

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here